FTA 2017 : pré-dévoilement de la programmation !

La fureur de ce que je pense-caroline laberge

fta

Du 25 mai au 8 juin 2017, le Festival TransAmériques lancera sa 11e édition !
Montreal Rampage a été invité au Monument-National le 1er février, jour où le FTA leva le voile sur une partie de sa riche programmation. C’est avec une grande passion et tout en émotion, que sont présentés six incroyables spectacles.
Les projections donnent un avant-goût des œuvres de danse et de théâtre du FTA 2017, marqué par des scènes poignantes, des mots qui saisissent et par des mouvements captivants. Soyez prêts le 21 mars pour le dévoilement intégral de la programmation !

En attendant, voici six des spectacles qui feront partie du FTA, au printemps :

100 % Montréal. Photo : Sandra Then.

100 % Montréal. Photo : Sandra Then.

100 % Montréal

Rimini Protokoll, Berlin
Du 25 au 28 mai 2017
Place des Arts
Théâtre Jean-Duceppe

Le collectif berlinois Rimini Protokoll donne la parole à 100 Montréalais dans le cadre de 100 % Montréal, en restant fidèle à la démographie de la ville : qu’ils soient femmes, hommes ou transgenres ; qu’ils soient enfants, adolescent ou adultes ; et de religions distinctes. Sans tabous, des questions sont posées ! Il s’agit d’explorer la collectivité à travers le regard et les opinions des citoyens qui nous racontent leurs vies respectives. Aucun d’entre eux n’est comédien, ils sont tout simplement « porteurs d’une théâtralité naturelle », comme le cite si bien le collectif.

 

Some hope for the bastards. Photo : Stéphane Najman.

Some Hope for the Bastards. Photo : Stéphane Najman.

Some Hope for the Bastards

Frédérick Gravel, Montréal
Les 1 et 2 juin 2017
Monument-National
Salle Ludger-Duvernay

Sur une trame sonore électro composée par Philippe Brault, teintée par des touches musicales empruntant au baroque, au New Wave et post-punk, la danse prend vie et exprime ouvertement le sentiment d’impuissance d’une collectivité en déroute. Il y a une sensation que nous sommes tous spectateurs, qu’on reproduit les mêmes schémas à travers le temps. C’est de cette apathie que le thème et le titre du spectacle de Frédérick Gravel puisent leur inspiration, avec une petite pincée d’espoir que naisse de l’art dénonciateur, une motivation collective.

 

Wycinka Holzfällen – Des arbres à abattre

Wycinka Holzfällen – Des arbres à abattre. Photo : Natalia Kabanow

Wycinka Holzfällen – Des arbres à abattre

Krystian Lupa, Vratislavie
Les 2 et 3 juin 2017
Place des Arts
Théâtre Jean-Duceppe

Avec Des arbres à abattre, Krystian Lupa met en scène l’œuvre de l’auteur autrichien Thomas Bernhard. En alternant théâtre et cinéma, il dépeint la réalité corrosive du monde artistique viennois des années 80. « L’art avilit-il irrémédiablement ceux qui s’y consacrent ? » est la question essentielle autour de laquelle se déroule la pièce de théâtre d’une durée de 4 heures 40.
Présentée en France, au festival d’Avignon de 2015, c’est en Amérique du nord que le chef d’œuvre pose enfin ses valises pour transporter le spectateur !

 

La fureur de ce que je pense. Photo : Caroline Laberge.

La fureur de ce que je pense. Photo : Caroline Laberge.

La fureur de ce que je pense

Nelly Arcan + Marie Brassard, Montréal
Du 3 au 6 juin 2017
Usine C

Quasiment huit ans après la disparition de Nelly Arcan, écrivaine époustouflante, Marie Brassard lui rend un hommage percutant et profondément bouleversant à travers La fureur de ce que je pense. Reconnue pour ses œuvres littéraires portant sur l’image de la femme, la marchandisation du corps humain et la notion de douleur qui y est associée, la pensée vive de Nelly Arcan mise en scène par Marie Brassard, va saisir le public du FTA et le marquer de façon inoubliable.
« Je pleurs, et c’est encore dans un théâtre que je pleurs. Mes pleurs sont entendus par une foule formée de spectateurs de moi-même, qui expient avec moi les liquides engendrés par la faiblesse. D’ailleurs, tout est vu et entendu par cette foule, la mienne… ».

 

Caida del Cielo. Photo : djfrat

Caída del Cielo. Photo : djfrat

Caída del Cielo

Rocío Molina, Séville
Les 7 et 8 juin 2017
Monument-National
Salle Ludger-Duvernay

Le FTA se clôturera en beauté sur le tempo du spectacle de danse, interprété par Rocío Molina. Sur scène et au cœur du public, sa performance flamenco n’aura pas de frontières et sera explosive. Accompagnée par un orchestre composé de cinq musiciens, la sensualité et l’énergie de Rocío Molina va en envouter plus d’un et plus d’une, pour la première fois au Canada !

Exceptionnellement, cette année, en l’honneur du 375e anniversaire de Montréal, FTA revient en septembre pour 3 jours de bonheur au format XL avec Le super méga continental. Sylvain Émard est actuellement à la recherche de 375 amateurs de danse, qui tous ensemble, transformeront la place des Festivals en une gigantesque piste de danse, du 15 au 17 septembre 2017 ! Les auditions auront lieu à Circuit-Est centre chorégraphique le 28 février, puis les 1er et 2 mars.

Super mega continental

Super mega continental. Photo : Robert Etcheverry.

Hâte de vous rendre au festival ?
Les billets à l’unité pour la 11e édition du FTA sont à présent en vente : ici. Et, les forfaits seront disponibles à partir du 21 mars.

 

Leave a comment

Your email address will not be published.