Cinemania Reviews: Le goût des merveilles

Le goût des merveilles Le goût des merveilles

As the idea of the Cinemania Film Festival is to present French movies with English subtitles, the review in French can be found below.

Presented during Cinémania Movie Festival, The Sense of Wonder is an absolute must see for me. Eric Besnard is giving us a movie full of grace, where silences are meaningful, and tolerance a learning curve.

Louise, a mother of two, is trying to keep the farm afloat after her husband’s death. One day, she crosses paths with Pierre. He is highly intelligent, looks at the world in a peculiar way, and loves weather reports. Through his eyes, life takes a new meaning for Louise: beauty changes, nature explodes. In the process of discovering his world, Louise will remember what it is to live in the moment. Life becomes lighter, old wounds starts to heal, and new beginnings are possible. With new beginnings come a rebirth for her whole family and a change for Pierre who will have to challenge himself in ways he never did before.

A tale of friendship, love, tolerance, respect, and new starts. A story that captures small moments, true life, and differences at the centre of the reflection. The camera is almost never felt here and every shots is a sensual discovery of life. Eric Besnard films his actors in a new way: close to their doubts, their thoughts, their inside being. A movie that doesn’t compromise, where nature is grand and humans learn to be.

Behind the eyes of Pierre the world changes, behind his words innocence and humor reach a new level of thruth. Delivering tremendous performances, Virginie Efira (Louise) and Benjamin Lavernhe (Pierre) lead the way into this land of taste, delicacy, and grace.

The Sense of Wonder is a modern tale of every day life, where the camera is almost never felt. A movie full of beauty, of truth, where autism is seen in a different way, and the aftermath of a loss leads the way. It’s an absolute must-see for every lover of perfection, suspended moments, and infinite grace.

The Sense of Wonder is a movie for everyone who wants to be sweeped off their feet, and for every movie lover. A simple feature, honestly showing the truth of relationships and human hearts. A must-see for every human heart.

Le goût des merveilles

Le goût des merveilles

Avec « Le goût des merveilles », Éric Besnard nous offre un film poétique et sensuel, où l’élégance des mouvements rivalise avec la beauté de la nature elle-même. Un thème central la tolérance, des regards qui se croisent sur un homme et sur ses différences. Une caméra légère, posée bien souvent où l’on ne l’attend pas, qui sait capter l’humain tel qu’on le voit rarement au cinéma.

Louise, une femme blessée par la perte de son mari, essaie tant bien que mal de garder en vie l’exploitation qu’ils ont construits ensembles. Sur sa route, après un accident bénin, se pose Pierre et son monde bien à lui. Deux chemins qui se croisent entre les non-dits et les blessures trop grandes. Autiste, Pierre voit la vie à sa façon : en gommettes, en bruits, en citations de livres, en recherches météorologiques. Une vie pas toujours aussi nette qu’il la désire, pas toujours aussi simple non plus. Louise et ses enfants, touchés par cet innocent regard qui décèle la beauté sans compromis, redécouvrirons que la vie peut être parfois un peu légère. Des inconnus qui s’assemble pour sauver un héritage futur, une histoire d’amitié, peut-être même un peu d’amour, une histoire de beauté, un goût de tolérance.

Les merveilles ? L’amour, la vie, la nature, les corps, les sourires, les espoirs, les rêves. La beauté se trouve partout, et même dans les nuages. Sous le regard de Pierre, la caméra s’installe dans les champs, derrière les arbres, sous le ciel bleu. Près de ses mains le spectateur se fait témoin de l’instant suspendu. Fini le film, le faux, la trame… bonjour douceur, poésie, simplicité.

Un goût de Claude Sautet se dégage de ses merveilles, un goût de cinéma simple et plein. Éric Besnard prend sa caméra comme une plume, afin de dérouler l’histoire de nos surprenants personnages. Au plus près des artistes il traque les doutes, les peurs, et approche l’acteur d’une façon nouvelle. Efira où on ne l’attend pas, un scénario poignant, une caméra poétique, voilà ce que nous livre « Le Goût des merveilles ». Un plaisir simple, à savourer sans retenue.

The Sense of Wonder had its North American premiere at the Cinemania Film Festival on November 8.

also of interest